actualité et communiqués de presse belges
Vous pouvez recopier les communiqués de presse sur votre site à condition d'indiquer la source avec le lien WalloniePresse (plus)
 

La MARCHE NOIRE à Bruxelles ce SAMEDI 28 Mai à 11h (réf: 1105103 - 23/05)


MARCHE NOIRE du SAMEDI 28 mai 2011 à 11h. Parvis gare du Nord (côté WTC)

Contact : Aimée Ingeveld 0477 513 724

Marche organisée suite à l’annonce de remise en liberté conditionnelle de Michelle Martin épouse Marc Dutroux, dans le fait qu’elle créerait un précédent quant à faciliter la libération prochaine de Lelièvre et Marc Dutroux lui-même. Comme chacun sait cette annonce a déclenché une vague de protestations de la part des citoyens.

Déjà le procès Dutroux que chacun connaît, relayé largement par les médias, fut entaché de fautes, la principale étant d’ignorer les centaines d’auditions de témoins et PV dès lors rassemblés dans un Dossier Bis.

Quinze ans plus tard, la marche blanche n’est plus qu’un souvenir. Sans suivi d’effets de la part de la Justice si ce n’est la réforme de police. La libération conditionnelle de Michelle Martin est refusée par les citoyens qui estiment cette libération entachée de fautes.

Les organisateurs de la Marche Noire ne prétendent pas refaire l’Histoire.

Le procès Dutroux étant la base de toute l’affaire, les victimes, leurs parents, redoutent la remise en liberté de prédateurs de cette envergure au vu des dérives qui se sont produites au cours de cette décision prise unilatéralement sans conciliations ou avis des avocats et de leurs clients victimes, sinon des victimes elles-mêmes.

La loi autorise un juge de la Remise des Peines, assisté seulement de deux assesseurs spécialisés, à se réunir à trois, à huis clos, afin de juger de la liberté conditionnelle d’un prisonnier. Treize conditions doivent être remplies, parmi lesquelles, essentiel, une adresse et un boulot. Ces deux dernières conditions ne sont pas remplies, puisque le Ministre Français n’a pas été saisi d’une demande en bonne et due forme. Les victimes ont été prévenues de la décision 24 h. après l’avoir apprise par les médias.

- C’est la loi, clame Claude Michaux, procureur... alors qu'il aurait suffit d’attendre 24 h pour de prévenir la presse, Monsieur Michaux chargé de vérifier un éventuel vice de forme annonce que tout est clair et donc pas d’Appel en Cassation. Monsieur le Ministre de la Justice De Clerck semble d’accord avec ce projet de libération, mais n’est-ce pas lui qui, en 1992 déjà, a libéré Marc Dutroux ?

Revendications au nom du peuple :

- Incompressibilité des peines, surtout pour faits de pédophilie car récidivistes
- Sinon, décisions à prendre au niveau des détenus au grand jour et non en huis clos, présence des victimes, des parents des victimes et de leurs avocats.
- Considération, respect et dédommagement des victimes
- Réouvrir le Dossier Bis et poursuivre les coupables de ces faits, tels enlèvements, viols et meurtres d’enfants.
- Eradiquer les réseaux pédophiles, plaie de société devenue mérule.
- Révision et réorganisation des lois responsables des troubles actuels.
- Revoir les bases de formation des magistrats avec interdiction d’adhérer à quelque organisation que ce soit, club, sectes, cercle, obédiences maç. lesquelles entraînent collusion et protectionnisme.

Il faut bien constater que nous ne sommes plus en démocratie ni dans un Etat de Droit !

Nous réclamons une tripartie :
- Magistrature et Justice libérées de toute entrave
- Pouvoir politique sans pressions d’aucune sorte, subie ou provoquée
- Voix du peuple,(liberté de la Presse) si nécessaire, REFERENDUM.

A.Ingeveld
Porte parole de la Marche Noire


Groupe de la Marche Noire
Responsable: Mme Aimée Ingeveld - Tél: 0477/513724

Bruxelles B-1860




Retour à la liste des communiqués de presse belges  -   Retour en home page  -  
FaceBook - journaliste

Diffuser un communiqué

Journalistes et journaux belges inscrits



23/05